Quels traitements pour la panniculite lupique ?

Un site utilisant Réseau HU Paris Nord Val de Seine

Recherche Innovation Centres d'excellence

Quels traitements pour la panniculite lupique ?

quels traitements pour la panniculite lupique ?

Le Pr Jean-David Bouaziz, responsable médical du Centre de compétence des maladies bulleuses auto-immunes (MALIBUL) a mené une étude sur la panniculite lupique, qui est une forme rare de lupus érythémateux cutané chronique estimée à 1 à 3% des cas. Il existe peu de données sur les réponses aux traitements ainsi que les facteurs de risque d’association avec un lupus systémique.

 

 

 

 

 

La panniculite lupique se caractérise par une atteinte profonde, hypodermique et évolue classiquement vers une lipoatrophie qui a un retentissement majeur sur la qualité de vie.

Dans cette étude rétrospective, française, nationale multicentrique, 74 panniculites lupiques ont été analysées. Il s’agissait de 66% de femme (89%) avec un âge médian au diagnostic de 35 ans (extrêmes 8-74). Des séquelles en particulier la lipoatrophie étaient observés dans 74% des cas. Un lupus systémique était associé chez 23 patients (32%) dont 8 (35%) après le début de la panniculite lupique. Les facteurs associés à la présence d’un lupus systémique en analyse multivariable étaient le sexe masculin (odds-ration (OR)=8,29 [intervalle de confiance à 95% (IC95%) 1,52-45,11, p=0,01], la présence d’un lupus discoïde associée (OR=4,61 [IC 95% 1,46-14,56], p=0,003) et une atteinte des membres inférieurs (OR=6,54 [IC95% 2,08-20,56] p=0,01.

Le traitement de la panniculite lupique semblait difficile avec 73% des patients qui rapportaient au moins deux poussées durant le suivi. Parmi les traitements qui semblaient les plus efficaces, toutes lignes confondues, l’hydroxychloroquine (nombre de patient traité (n)=65), la corticothérapie générale (n=26), la chloroquine (n=13) et le thalidomide (n=11) étaient associés à un taux de réponse complète supérieur à 60%. En première ligne, même si le résultat n’était pas significatif, le taux de réponse complète était supérieur pour l’association hydroxychloroquine + corticothérapie générale (89%) versus hydroxychloroquine seule (58%), p=0,13.

Résumé d’article rédigé par le Dr François Chasset

 

Référence :
Male sex, discoid lupus erythematosus, and lower limb involvement are associated with systemic lupus in lupus panniculitis patients: A multicenter case series of 74 patients. De Lemasson J et al. J Am Acad Dermatol. 2022 Jul;87(1):219-221. doi: 10.1016/j.jaad.2021.07.052. Epub 2021 Aug 2.